L'Aiguille du Loup - GRIFON

by Play It Loudly records

supported by
/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      €3 EUR  or more

     

1.
L’aiguille du loup Le paysage tangue Et la neige Recouvre tout Chaque triangle Est un piège Réveillons nous J’évoque mon enfance Pour te faire Tenir le coup Passée la France Un repère L’aiguille du loup Dans mes souvenirs c’est tout droit Mais la fontaine n’a qu’un bras Comprends pas Enfonce toi dans ce décor La mémoire me reviendra En éclats Sur le sentier des congères Nous obligent soudain à faire Marche arrière Ce soir nous dormirons là Allongés sous la via Ferrata Dans l’air se condensent Nos haleines Montent les tours Dans le silence Il m’appelle Ce vieux tambour Par de longs tunnels Nord nord-ouest Nous approchons Succède une plaine D’où s’élèvent D’autres questions Je regarde en contrebas Mais j’reconnais pas l’endroit Pas chez moi J’vois qu’des conifères, des toits Des lampadaires et une Ca- Fétéria Allons voir si c’est ouvert Évitons les vents contraires Les frimas Nous repartirons demain La station n’est plus très loin Tu verras L’étrange écriture De nos chaînes Nous accompagne Sur nos gerçures C’est la crème De la montagne Dans la nuit se pressent Des rétines Et des pelages Demain la presse Transalpine Donnera nos âges Je voulais juste revoir Ma station dans le brouillard Banlieue pâle Ses lumières quand tombe le soir L’adolescence dans les bars Rue centrale Est-elle devenue fossile Oubliée sous les pluies fines Du Piémont Tant d’essence de caféine Mais jamais ne se dessine La station
2.
L’aiguille du loup Le paysage tangue Et la neige Recouvre tout Chaque triangle Est un piège Réveillons nous J’évoque mon enfance Pour te faire Tenir le coup Passée la France Un repère L’aiguille du loup Dans mes souvenirs c’est tout droit Mais la fontaine n’a qu’un bras Comprends pas Enfonce toi dans ce décor La mémoire me reviendra En éclats Sur le sentier des congères Nous obligent soudain à faire Marche arrière Ce soir nous dormirons là Allongés sous la via Ferrata Dans l’air se condensent Nos haleines Montent les tours Dans le silence Il m’appelle Ce vieux tambour Par de longs tunnels Nord nord-ouest Nous approchons Succède une plaine D’où s’élèvent D’autres questions Je regarde en contrebas Mais j’reconnais pas l’endroit Pas chez moi J’vois qu’des conifères, des toits Des lampadaires et une Ca- Fétéria Allons voir si c’est ouvert Évitons les vents contraires Les frimas Nous repartirons demain La station n’est plus très loin Tu verras L’étrange écriture De nos chaînes Nous accompagne Sur nos gerçures C’est la crème De la montagne Dans la nuit se pressent Des rétines Et des pelages Demain la presse Transalpine Donnera nos âges Je voulais juste revoir Ma station dans le brouillard Banlieue pâle Ses lumières quand tombe le soir L’adolescence dans les bars Rue centrale Est-elle devenue fossile Oubliée sous les pluies fines Du Piémont Tant d’essence de caféine Mais jamais ne se dessine La station
3.
L’aiguille du loup Le paysage tangue Et la neige Recouvre tout Chaque triangle Est un piège Réveillons nous J’évoque mon enfance Pour te faire Tenir le coup Passée la France Un repère L’aiguille du loup Dans mes souvenirs c’est tout droit Mais la fontaine n’a qu’un bras Comprends pas Enfonce toi dans ce décor La mémoire me reviendra En éclats Sur le sentier des congères Nous obligent soudain à faire Marche arrière Ce soir nous dormirons là Allongés sous la via Ferrata Dans l’air se condensent Nos haleines Montent les tours Dans le silence Il m’appelle Ce vieux tambour Par de longs tunnels Nord nord-ouest Nous approchons Succède une plaine D’où s’élèvent D’autres questions Je regarde en contrebas Mais j’reconnais pas l’endroit Pas chez moi J’vois qu’des conifères, des toits Des lampadaires et une Ca- Fétéria Allons voir si c’est ouvert Évitons les vents contraires Les frimas Nous repartirons demain La station n’est plus très loin Tu verras L’étrange écriture De nos chaînes Nous accompagne Sur nos gerçures C’est la crème De la montagne Dans la nuit se pressent Des rétines Et des pelages Demain la presse Transalpine Donnera nos âges Je voulais juste revoir Ma station dans le brouillard Banlieue pâle Ses lumières quand tombe le soir L’adolescence dans les bars Rue centrale Est-elle devenue fossile Oubliée sous les pluies fines Du Piémont Tant d’essence de caféine Mais jamais ne se dessine La station

credits

released May 2, 2016

license

all rights reserved

tags

about

Play It Loudly records Lille, France

Fine Indie Music from Lille, France

PLAY IT LOUDLY records, it's the Label made by WE ARE ENFANT TERRIBLE.

artists : WEEKEND AFFAIR / PERU PERU / ORCO / GYM / GRIFON / FRANKY FINGERS / WE ARE ENFANT TERRIBLE / VILAIN
... more

contact / help

Contact Play It Loudly records

Streaming and
Download help

Report this album or account

If you like Play It Loudly records, you may also like: